7
Jul
2015

Comment bien choisir son matériel de rasage

8638

Aujourd'hui, on trouve un large choix de produits de rasage disponibles en gel, en huile, ou en savon ... pas facile de s'y retrouver. Tour d'horizon des principaux avantages et inconvénients de chacun d'eux. À vos marques, prêt ... moussez !

A/ La mousse à raser

1/ Le savon à barbe

Icône mythique des salons de barbier du 19 et 20ème siècle, le savon à barbe n'est pas pour autant désuet. Bien au contraire, le savon à barbe est toujours utilisé pour ces incroyables pouvoirs moussants. Travaillé à l'aide d'un blaireau de rasage, il procure une mousse onctueuse et durable, améliorant confort de rasage et protection de l'épiderme.


Cependant, savoir reconnaitre un bon savon de rasage est essentiel, car tous les savons à barbe ne se valent pas et certains ont même tendance à assécher l'épiderme et à le rendre plus irritable.


Privilégier donc les savons à barbe porteurs du label "saponification à froid". Ces savons sont fabriqués de façon artisanale et vous assurent la meilleure qualité de savon sur le marché. En effet, la saponification à froid vous garantit un savon naturellement riche en glycérine, pour une hydratation de l'épiderme et un savon surgras pour éviter les sensations de sécheresse. De plus, le label "saponification à froid" assure un processus de fabrication respectueux de l’environnement.

savon à barbe
Enfin, à moyen et long terme, le savon à barbe reste le produit de rasage le plus économique.

Astuce: Après utilisation, assurez-vous qu'il ne reste pas d'eau au fond du bol puis laissez le savon sécher à l'air libre.

2/ La mousse instantanée

Apparues dans les années 50, les mousses à raser instantanées en bombe aérosol sont appréciées la rapidité et la facilité d'utilisation.

Cependant, ce type de produit n'est pas forcément apprécié de votre peau, de l'environnement et de votre porte-monnaie. En effet, quelques agents chimiques peuvent être mélangés au savon liquide de base afin de permettre une formation plus rapide de la mousse. Des agents adoucissants et apaisants sont ensuite ajoutés pour contre balancer les possibles actions agressives des agents chimiques. Ainsi, utiliser des mousses à raser hydratantes ou apaisantes ne devrait pas avoir d'effet néfaste sur votre peau.

mousse à raser

Pensez à séparer votre aérosol des déchets ménagers et à le jeter dans les poubelles adaptées aux déchets métalliques pour qu'il suive le bon circuit de recyclage.


Il est probable que l'épuisement du gaz propulseur survienne avant que la totalité du savon ne soit utilisée. Pour éviter ce cas de figure qui pourrait faire mal à votre porte-monnaie, utiliser votre aérosol par petites pressions.


3/ Les huiles de rasage

Les huiles de rasage peuvent s'utiliser en complément d'une mousse à raser. Un film lubrifiant se forme ainsi et facilite la glisse de la lame.

Lorsqu'elles sont utilisées seules, leurs textures translucides permettent de mieux apprécier le passage de la lame, ce qui est très utile si vous souhaitez tailler votre barbe.

Cependant, la texture particulière de ces huiles peut accentuer l'usure des lames, car encrassées plus facilement par les poils qui s'y déposent, ce qui à terme rend les lames moins efficaces.

Certaines huiles étant très grasses peuvent rendre le rinçage du visage plus difficile et vous laisser une sensation d'après-rasage peu agréable.

B/ Bien choisir son blaireau


Le blaireau est la petite brosse que l'on utilise pour faire mousser le savon et l'appliquer sur le visage. Bien qu'à première vue tous les blaireaux se ressemblent, ils se distinguent par la qualité des matériaux utilisés.

blaireau à barbe

Le manche du blaireau peut être fabriqué dans divers matériaux. Du plastique au bois en passant par la corne. Il faut retenir qu'un manche même fabriqué dans les matériaux les plus nobles n'affecte en rien les performances de celui-ci.

Le plus important sur un blaireau c’est la qualité des poils de la brosse. Les blaireaux en poil synthétique sont d'assez piètres qualités, car ils ont une faible capacité à retenir l'eau. De même pour les poils de porc et de cheval qui procure une sensation désagréable sur la peau.

L'idéal pour une mousse onctueuse, un confort d’utilisation et une longévité accrue est le blaireau en poil de blaireau. Ces blaireaux sont reconnaissable à la mention "Pure Badger ».

blaireau pure badger


Il est tout à fait normal qu'un blaireau neuf perde quelques poils, cependant cette particularité ne doit pas durer au-delà de 3 à 5 rasages. Après chaque utilisation de votre blaireau, pensez à le rincer à l'eau tiède, à l'égoutter et à le faire sécher avec les poils vers le bas. Évitez de laisser votre blaireau humide trop longtemps.

C/ Le choix des lames


1/ Le coupe-chou


Véritable emblème du rasage traditionnel, la seule élocution de cet objet provoque l’émoi. Le romantisme indéniable que provoque cette pratique de gentlemen laisse place à une délicate sensation de fierté une fois l’ouvrage accompli.


Cependant, l’utilisation du précieux n’est pas adaptée au néophyte. Son maniement demandera de long mois d’adaptation pour qu’enfin, le geste soit précis, ajouter à cela quelques semaines supplémentaires pour apprendre à aiguiser correctement votre lame et, vous voilà prêt !


Une fois votre formation parachevée, vous deviendrez maître dans l’art du rasage. Cela deviendra le sujet de toutes vos conversations et l’objet de toutes les convoitises.

2/ Le rasoir de sûreté

Inventé par un un coutelier français du nom de Jean Jacques Perret, le rasoir de sûreté est à mi-chemin entre le rasoir jetable et le coupe-chou

Il offre l’avantage d’avoir une capacité de coupe plus durable et supérieure qu’un rasoir classique. Ajoutez à cela le prix des lames moins onéreuses et totalement recyclables et vous obtenez un objet quasi parfait.


Vous trouverez différentes tailles de manche (court ou long). Aucune différence significative concernant la qualité de coupe, seul votre confort lors du rasage est en jeu (les grandes mains préféreront les longs manches par exemple).

Vous trouverez des lames de rechange assez facilement et ce n’est pas le choix qui manque. Privilégiez des lames moyennement tranchantes si vous ne vous sentez pas totalement à votre aise.

Le prix de revient d’une lame varie entre 15 à 20 centimes pour 4 à 6 rasages. Vous pourrez ainsi facilement en tester plusieurs avant de trouver votre bonheur, puis en acheter en plus grande quantité pour faire baisser le prix à l’unité.

C/ La tondeuse électrique


Si vous souhaitez tailler votre barbe, privilégiez une tondeuse à barbe électrique avec différentes hauteurs de coupes et surtout avec un fort angle d’inclinaison. Plus l’angle d’inclinaison est élevé, plus la tondeuse épousera les formes de votre visage, et ainsi la coupe de vos poils sera plus homogène. Une multitude de produits répondent à ces critères, le choix est vôtre !

tondeuse à barbe

D/ Le rasoir moderne

Le rasoir moderne offre le temps d'utilisation le plus réduit, et une relative facilité de prise en main.


Les rasoirs jetables sont peu onéreux et dispose généralement d'une fine lame, ce qui ne facilite pas le rasage de près. On a donc tendance à appuyer plus fort au risque de se couper, soyez donc prudent en utilisant ce type d'instrument.


Les rasoirs à plusieurs lames offrent plus de confort et d'efficacité. Certains rasoirs 3 ou 5 lames sont vraiment de très bonne qualité et permettent des utilisations allant parfois jusqu'à un mois. Bien que plus onéreux à l'achat, le prix est amorti par la longévité de l'utilisation.


8638


Produits Associés


Commentaires


Laissez votre commentaire